Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 13:03

livre_106.gifXavier Becquet vient de publier un livre sur Victor Autier, médecin du XIXè siècle, aux éditions Delattre.


va.JPG

 

Vous pouvez visiter le site internet consacré au livre

Cliquez ici

 

Le Courrier Picard du dimanche 15 décembre y consacre un article.

 

Xavier Becquet ou la douce épreuve de l’écriture

| HISTOIRE |

On connaissait Victorine Autier, on ignorait tout de son père... Xavier Becquet réparecette injustice et consacre un livre à Victor Autier, médecin des laissés-pour-compte......

cp1213.JPG

Victor Autier aurait pu demeurer un homme de médecine. Mais il a été en même temps un combattant du progrès social ». Le mot est de Christian Manable, président du conseil général et historien, qui a accepté de préfacer Les Rudes étapes, ouvrage d’un historien local qui retrace la vie de Victor Autier, médecin du peuple à Amiens au XIXe siècle.

Un peu à l’image de son personnage, Xavier Becquet, l’auteur, aurait pu se contenter de rester agent France Télécom, investi dans le combat syndical. Il a choisi de devenir historien amateur et par un joyeux jeu de billard à trois bandes, écrivain.

« C’est vrai, au départ rien ne me destinait à devenir auteur. J’y suis venu par le biais de l’histoire locale… » Tout débute en 2008, lorsque Xavier Becquet, originaire de Mers-les-Bains et Samarien assumé, se découvre une passion pour l’histoire du département. Singulièrement celle du XIXe siècle.

« Le personnage de Victorine Autier m’intéressait. Il y avait chez elle une dimension humaine qui me parlait. Cette idée de se rendre sur les champs de bataille de la guerre de 1870 pour soigner les blessés, à une époque où rien n’était simple pour les femmes… »

Très vite, Xavier Becquet déchante. Il n’y a rien ou presque dans les archives, concernant Victorine Autier. Tout au plus apprend-il que « Victorine » à l’état-civil, se fait en réalité appeler « Flavie », qui est son troisième prénom. Pas de quoi écrire un roman. Sauf que cette déception l’amène très vite à s’intéresser au père de Victorine, Victor. Authentique personnage, oublié de l’histoire avec un grand « H », et pourtant témoin et acteur à sa manière, de ce XIXe siècle finissant.

« Je me suis aperçu que si Victorine s’est rendue sur les champs de bataille, c’était pour y rejoindre ses frères et son père. Un médecin du peuple, très investi dans la cause ouvrière… » Un tableau qui ne pouvait qu’entrer en résonance avec le propre vécu de Xavier Becquet. Militant syndical, militant antiraciste… Xavier Becquet se pique au jeu ; de recherches en plongées dans les archives municipales ou départementales, il collecte beaucoup trop d’infos pour se contenter d’un article dans une revue d’histoire locale : « Nous avons cette chance à Amiens, d’avoir des archives d’une qualité exceptionnelle. J’ai pris un immense plaisir à effectuer ces recherches… » Celui de l’écriture ne sera pas moindre.

 

Un personnage austère mais attachant

 

Au fil des pages, Xavier Becquet nous fait découvrir une personnalité qui pour être austère, n’en fut pas moins attachante. Ses idées républicaines en ces temps de Second Empire qui écrase sous un talon de fer jusqu’à l’idée de liberté, le combat du docteur Autier contre le choléra qui frappe quatre fois Amiens en un demi-siècle… Son combat enfin en faveur des pauvres de Renancourt, de Saint-Jacques, de Montières, quartiers qui concentrent toute la misère du monde : « Victor Autier m’a touché dans sa façon d’envisager le progrès social, quand il dit que l’Homme s’en sortira par l’instruction, quand il fustige l’alcool qui avilit le peuple et sert d’argument aux bourgeois pour dire que les ouvriers sont des bons à rien. Au travers de son action, il s’inscrit dans l’émergence des sociétés mutualistes, dans ces formes d’autogestion qui permettent au monde ouvrier d’améliorer, ne serait-ce qu’un peu, leur quotidien… »

Sur les rayons des librairies depuis quelques jours, l’ouvrage est édité chez Delattre, à Grandvilliers dans l’Oise. « Ça me tenait à cœur de trouver un éditeur régional. Et cette maison-là en plus, est une entreprise familiale… » On ne se refait pas. Et histoire d’enfoncer un peu plus le clou, Xavier Becquet a choisi de confier à Louise Michel, figure emblématique de la Commune de Paris, le soin d’éclairer son ouvrage : « Rudes sont les étapes, elles ne seront point éternelles ; ce qui est éternel c’est le progrès, mettant sur l’horizon un idéal nouveau, quand a été atteint celui qui la veille, semblait utopie… »


PHILIPPE FLUCKIGER

 

 

hibouConférence

 

A l'occasion de l'Assemblée générale du Petit Patrimoine Picard qui aura lieu le samedi 18 janvier 2014 à 14h30 salle Robida à la DRAC Xavier Becquet présentera sn livre et fera une conférence. 

Au programme :

- La guerre et le choléra

- La science et la liberté

- Que reste-t-il du XIXe siècle ?

 

L'entrée est gratuite.

Partager cet article

Repost 0
Published by petitpatrimoinepicard - dans infos
commenter cet article

commentaires